Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Biographie

Peter Harder est entré à la Chambre haute en avril 2016, à titre de premier sénateur indépendant nommé dans le cadre d’un nouveau processus de sélection non partisan, où tous les Canadiens admissibles peuvent proposer des candidatures. Il a apporté au Sénat une expérience de près de 30 années dans la fonction publique fédérale, ainsi qu’une décennie de bénévolat dans divers organismes et de travail au sein de plusieurs conseils d’administration. Il a également présidé le Conseil commercial Canada-Chine.

En qualité de représentant du gouvernement au Sénat, il est chargé de diriger les projets de loi gouvernementaux à la Chambre haute et de mener les efforts de réforme pour le renforcement de l’indépendance, de la reddition de comptes et de la transparence de l’institution.

Issu d’une petite ville

Le sénateur Harder est né à Winnipeg, mais a grandi à Vineland (Ontario), dans la région de Niagara. Ses parents, réfugiés de l’ex-URSS, y possédaient une épicerie, où il a travaillé dans son adolescence. Il a étudié les sciences politiques à l’Université de Waterloo, avant de déménager à Ottawa pour travailler comme stagiaire parlementaire. Après des études de deuxième cycle à l’Université Queen’s, il obtient un poste au service extérieur en 1977, et devient rapidement adjoint à la ministre de l’époque, Flora MacDonald. Il occupera ensuite les fonctions de chef de cabinet du très honorable Joe Clark, chef de l’Opposition, lequel deviendra vice-premier ministre dans le premier gouvernement du premier ministre Brian Mulroney. 

Second regard objectif

Le sénateur Harder a été le premier secrétaire général de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié. Nommé sous-ministre pour la première fois en 1991, il occupera ces fonctions sous cinq premiers ministres et 12 ministres, dans divers ministères, dont l’Immigration, la Sécurité publique, l’Industrie, le Conseil du Trésor et les Affaires étrangères. Ayant fréquemment comparu devant des comités sénatoriaux à titre de haut fonctionnaire, il a souvent souligné la qualité des questions des sénateurs, ainsi que leur grande détermination à étudier minutieusement les projets de loi. La lecture, la musique classique et le conditionnement physique occupent ses temps libres.

Le sénateur Harder vit à Ottawa avec sa femme. Son fils est diplomate à l’ambassade du Canada à Beijing.