Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Félicitations à l'occasion de leur nomination

Merci, Votre Honneur, et bienvenue à nos nouveaux collègues.

Il y a quelques mois, lorsque j'ai pris la parole à l'occasion de mon assermentation, j'ai admis être à la fois enchanté et terrifié à l'idée de participer aux travaux de cette auguste assemblée. Permettez-moi de vous dire que je suis toujours enchanté.

J'ajoute que, étant donné l'envergure des réalisations accomplies par les sénateurs que nous accueillons aujourd'hui, je crois bien que mon trac n'est pas près de disparaître.

Les curriculum vitae et les réalisations de nos nouveaux membres — dans les secteurs public, privé et bénévole — donnent aux Canadiens de bonnes raisons d'afficher un véritable optimisme envers le Sénat modernisé que nous sommes en train d'édifier. Outre leurs nombreuses réalisations professionnelles, nos nouveaux collègues sont des bénévoles et d'importants contributeurs à leurs collectivités.

À partir d'aujourd'hui, ils consacreront leurs multiples talents à faire du Sénat une institution réfléchie vouée à servir et à représenter la population.

Je me permets de prendre quelques minutes pour résumer les réalisations des nouveaux sénateurs.

Commençons par Yuen Pau Woo, qui vient de la Colombie-Britannique. Comme plusieurs d'entre vous le savent, il est un spécialiste des relations qu'entretient le Canada avec l'Asie et prône l'ouverture en ce qui a trait aux échanges commerciaux et à la circulation des capitaux et des personnes.

Il a quitté sa Malaisie natale pour venir s'installer au Canada à l'âge de 16 ans grâce à une bourse d'études. Il a concrètement aidé de nombreuses entités — privées et publiques — à comprendre l'importance de l'Asie pour leur travail et pour l'avenir du pays. Lorsqu'il occupait les fonctions de président et chef de la direction de la Fondation Asie Pacifique, de 2005 à 2014, il a dirigé une expansion majeure de l'organisation et il a mené une campagne visant à faire valoir l'importance croissante de l'Asie pour le Canada et dans le monde. Entre autres rôles, il a collaboré avec les dirigeants des Premières Nations et siégé à de nombreux conseils consultatifs, conseils d'administration et comités. Veuillez accueillir avec moi le sénateur Yuen Pau Woo.

Originaire du Manitoba, la sénatrice Patricia Bovey est une historienne de l'art, une conservatrice et une conseillère en arts accomplie. Ancienne directrice de deux galeries d'art canadiennes de marque, la sénatrice Bovey enseigne à l'université et compte à son actif de nombreuses conférences et publications. Elle a participé à des examens de politiques culturelles à l'échelle fédérale et provinciale, en plus d'avoir fait partie — à titre de membre ou de présidente — du conseil d'administration de plusieurs organismes artistiques du pays, comme le Musée des beaux-arts du Canada et le Conseil des arts du Canada. Dans ses engagements bénévoles, elle a notamment présenté des ateliers pour les leaders de la jeunesse musulmane et siégé au conseil consultatif des patients de l'Hôpital St-Boniface. Soyez la bienvenue au Sénat.

Nous accueillons en outre deux sénateurs du Nouveau-Brunswick.

René Cormier est un professionnel du milieu des arts et de la culture au Canada, et un leader de la francophonie à l'échelle internationale. Son travail est ancré dans son expérience et dans sa vie en tant que Néo-Brunswickois francophone. Il a été président de la Commission internationale du théâtre francophone, directeur du Théâtre populaire d'Acadie, président de la Fédération culturelle canadienne-française et membre du conseil d'administration de la Conférence canadienne des arts. Le sénateur Cormier est reconnu pour sa capacité de bâtir des ponts entre des groupes culturels qui sont souvent d'une grande diversité. Bienvenue, sénateur.

En plus du sénateur Cormier, le Nouveau-Brunswick sera aussi représenté par l'une des plus grandes défenseures des causes qui touchent les femmes de sa province, Mme Nancy Hartling. Au fil de sa carrière axée sur les enjeux sociaux et familiaux, elle a défendu, à l'échelle locale, provinciale et nationale, les intérêts socioéconomiques des parents célibataires et de leurs enfants. Elle a fondé l'organisme sans but lucratif Support to Single Parents Inc., dont elle a aussi été directrice exécutive durant 34 ans, ainsi que St. James Court Inc., un complexe résidentiel abordable destiné aux familles monoparentales. Bref, la sénatrice Hartling joue un rôle de premier plan dans la promotion du changement social dans sa province. Soyez la bienvenue, sénatrice.

La carrière de Gwen Boniface est jalonnée de premières. Reconnue dans le monde entier pour la profonde influence qu'elle a eue sur le rôle des femmes dans la police, la sénatrice Boniface a été la première femme à accéder au grade d'inspecteur au sein de la Police provinciale de l'Ontario, à être nommée commissaire de la PPO et, pour faire bonne mesure, à devenir présidente de l'Association canadienne des chefs de police.

Elle a aussi exercé ses compétences à l'étranger. Pendant trois ans, elle a été inspectrice en chef adjointe de l'Inspectorat de la Garda Síochána d'Irlande, où elle avait la tâche de réformer le service de police national. Elle a ensuite occupé les fonctions de spécialiste de la criminalité transnationale organisée à la Division policière des Nations Unies, où elle a élaboré un plan pour lutter contre le crime organisé dans les pays qui sortent d'un conflit.

La sénatrice Boniface a aussi été des principaux intervenants à déclencher des réformes visant à renouer les liens entre la police et les communautés des Premières Nations. Elle a reçu l'Ordre de l'Ontario en 2001 en reconnaissance de son service rendu à la province et de son travail avec les communautés des Premières Nations. Bienvenue au Sénat.

Grande défenseure de la justice sociale, Kim Pate a travaillé avec les femmes incarcérées, en plus de leur apporter du soutien en vue de leur réinsertion dans la société. À titre de directrice de l'Association canadienne des Sociétés Elizabeth Fry, elle a également mieux fait comprendre les besoins spéciaux des femmes autochtones, qui sont surreprésentées dans les établissements correctionnels fédéraux, et de celles qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale. Professeure à temps partiel à la faculté de droit de l'Université d'Ottawa, elle a rédigé de nombreux articles dans des publications universitaires et a participé à des programmes de mentorat pour des femmes et des étudiants en droit. Elle siège à de nombreux conseils d'administration et groupes consultatifs et a été nommée membre de l'Ordre du Canada en 2015. La sénatrice Pate vient de l'Ontario. Je vous demande de vous joindre à moi pour lui souhaiter la bienvenue.

Honorables collègues, en votre nom à tous, je tiens à dire que j'ai hâte de travailler avec tous les nouveaux sénateurs qui sont entrés en fonction aujourd'hui et avec ceux qui le feront au cours des jours à venir.