Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Félicitations à l'occasion de leur nomination

Honorables collègues, j'ai l'insigne honneur de prendre la parole pour une deuxième journée consécutive afin de présenter un autre groupe d'éminents Canadiens qui siégeront parmi nous à compter d'aujourd'hui. C'est une habitude qui me plaît immensément, et je n'ai pas l'intention d'y mettre fin, du moins pas pendant un certain temps.

Nous avons huit nouveaux sénateurs qui viennent de diverses provinces du Canada, soit le Manitoba, la Nouvelle-Écosse, l'Ontario, l'Île-du-Prince-Édouard et le Québec. Comme on peut s'y attendre, ils ont des antécédents et des domaines d'expérience variés, qu'il s'agisse du droit, des affaires, du travail social ou de la fonction publique.

À titre de professionnels, de leaders de nos communautés et de bénévoles, ils ont déjà énormément contribué au Canada. Leur arrivée au Sénat leur permettra de poursuivre cette mission.

Permettez-moi de les présenter rapidement.

Marilou McPhedran est une avocate, une éducatrice et une activiste qui a travaillé sans relâche pour défendre les droits de la personne par le biais de réformes dans les domaines du droit, de la médecine, de l'éducation et de la gouvernance. La sénatrice McPhedran est devenue en 1985 la plus jeune avocate à être nommée membre de l'Ordre du Canada pour avoir dirigé un mouvement communautaire visant à renforcer les droits à l'égalité dans la Charte canadienne des droits et libertés. La professeure McPhedran a également été membre du Tribunal canadien des droits de la personne et commissaire en chef de la Commission des droits de la personne de la Saskatchewan. Elle a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses efforts soutenus visant à faire entendre la voix des personnes marginalisées, et son œuvre assure la reconnaissance de ces personnes partout au Canada. Je vous souhaite la bienvenue au Sénat, sénatrice McPhedran.

Wanda Thomas Bernard nous arrive de la Nouvelle-Écosse. Travailleuse sociale, éducatrice, chercheure, activiste communautaire et militante en faveur des changements sociaux reconnue, elle est l'une des plus ardentes défenseures de sa province en ce qui concerne les enjeux touchant les femmes. Elle est également membre fondatrice de l'Association of Black Social Workers (ABSW), dont le but est de répondre aux besoins des citoyens marginalisés, en particulier ceux qui sont d'ascendance africaine. La sénatrice Bernard a aussi été témoin experte dans des causes liées aux droits de la personne et a reçu de nombreuses distinctions pour son travail, dont l'Ordre de la Nouvelle-Écosse et l'Ordre du Canada. Je vous souhaite la bienvenue, sénatrice Bernard.

Nous accueillons également de nouveaux sénateurs de l'Ontario.

Tony Dean est un véritable agent du changement et son expérience nous aidera tous dans le renouvellement et le remaniement de la Chambre haute. En tant qu'ancien haut fonctionnaire du gouvernement de l'Ontario, il a dirigé et mis à exécution d'importants projets conçus pour améliorer la manière dont le gouvernement assure la prestation des services aux citoyens. Il a notamment dirigé l'élaboration des centres Service Ontario intégrés. M. Dean est également reconnu pour ses aptitudes de médiateur, lui qui a travaillé à réparer une relation qui s'était détériorée entre le gouvernement, les enseignants et les conseils scolaires.

Originaire du Royaume-Uni, comme vous le remarquerez à son accent, le sénateur Dean est également connu pour son travail international. Il a notamment conseillé le Secrétariat du Commonwealth à Londres ainsi que des gouvernements du Commonwealth partout dans le monde. Bienvenue au Sénat, Tony Dean.

Sabi Marwah a fait partie de la communauté bancaire et économique de Toronto pendant 35 ans, mais ses intérêts et son engagement dans la collectivité s'étendaient bien au-delà de sa vie professionnelle remarquable. Bien que sa carrière à la Banque Scotia ait culminé avec sa nomination à titre de vice-président et chef des opérations, il a également contribué à mieux faire connaître la grande diversité de l'art et de la culture sikhs et sud-asiatiques. M. Marwah a siégé au conseil d'administration de nombreux organismes à but non lucratif, notamment le Musée royal de l'Ontario, la campagne Centraide, le Festival international du film de Toronto et l'Hôpital pour enfants malades.

En tant que banquier, il était responsable de l'élaboration de plans stratégiques dans des domaines tels que les fusions et les acquisitions et était membre de nombreux comités de l'industrie. Originaire de l'Inde, il a une formation universitaire solide en économie et en finances. Bienvenue au Sénat, sénateur Marwah.

Le mandat de Lucie Moncion au sein de l'Alliance des caisses populaires de l'Ontario a été marqué par la croissance et la stabilité. Depuis son arrivée au poste de présidente et chef de la direction, la croissance de l'actif a presque triplé et se situe à 1,4 milliard de dollars.

Le réseau de 12 coopératives de crédit dessert 23 municipalités francophones du nord-est de l'Ontario et joue un rôle clé dans le développement économique de la région. Mme Moncion a également siégé à de nombreux conseils d'administration, notamment à titre de vice-présidente du conseil d'administration de l'Université de Nipissing et membre du conseil d'administration du Collège Boréal. Bienvenue, sénatrice Moncion.

Howard Wetston, de l'Ontario également, est un fonctionnaire respecté ainsi qu'un éminent avocat, juriste et dirigeant. Il est l'un des plus importants chefs de file en droit administratif et en matière de réglementation au Canada. M. Wetston a dirigé la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario, la Commission de l'énergie de l'Ontario et le Bureau de la concurrence, ici, à Ottawa. Ancien juge de la Cour fédérale, le sénateur Wetston a été avocat général ou avocat général adjoint pour la Commission canadienne des transports, l'Office national de l'énergie et l'Association des consommateurs du Canada. Il a été admis au barreau de pas moins de trois provinces. Un être sous-doué, de toute évidence. Bienvenue, sénateur Wetston.

De l'Île-du-Prince-Édouard, Diane Griffin est reconnue dans tout le pays comme chef de file dans le domaine de la conservation des espaces naturels. Elle a contribué à la gestion durable des terres et à la protection des terres de grande valeur écologique. La sénatrice Griffin a notamment travaillé dans la fonction publique de sa province et occupé le poste de sous-ministre des Ressources environnementales de l'Île-du-Prince-Édouard.

Elle est également une bénévole infatigable au sein de sa collectivité, notamment dans les hôpitaux, les universités et les organismes de bienfaisance liés à la santé. Son travail à titre de bénévole et sa contribution à la vie de la province lui ont valu le prix du Gouverneur général en conservation et l'Ordre de l'Île-du-Prince-Édouard. Je lui souhaite la bienvenue au Sénat.

Enfin, le leadership et les réalisations de Renée Dupuis ont maintes fois été reconnus par ses pairs et par la société canadienne en général. Avocate et auteure, Mme Dupuis a été consultante auprès des Premières Nations dans des négociations tripartites de revendications globales. Elle a aussi présidé, en 1991, la Commission des revendications particulières des Indiens, ainsi que le Comité du Barreau du Québec sur le droit en regard des peuples autochtones en 1998. En outre, Mme Dupuis a été membre du collectif qui a créé le Centre de santé des femmes de Québec. En plus de ses réalisations professionnelles, elle a participé à titre bénévole à des activités de formation à l'intention d'organismes de soutien aux femmes. Pour cela et pour nombre d'autres réalisations, elle a été nommée membre de l'Ordre du Canada et elle a reçu la Médaille du Barreau du Québec. Bienvenue, sénatrice Dupuis.