Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

Le Centre culturel islamique de Québec—Les victimes de la tragédie

Honorables sénateurs, les mots ne peuvent, à eux seuls, décrire toute la tristesse que nous ressentons tous à la suite de la tragédie qui a frappé tant de citoyens au Centre culturel islamique de Québec, dimanche. À titre de parlementaires, nous devons tenir des propos qui, même s'ils nous paraissent insuffisants, doivent rassembler les Canadiens dans un but commun, pour nous aider à comprendre les objectifs et les besoins des uns et des autres, et, malheureusement, pour déplorer les tragédies que vivent nos prochains.

C'est dans cet esprit que je me permets de dire que nous pleurons tous aujourd'hui avec les familles de ceux qui ont été tués par ces actes insensés et que nous prions pour le rétablissement complet et rapide des personnes qui ont été blessées.

Nous nous adressons aussi aux membres de notre communauté musulmane-canadienne, au peuple québécois en général et, surtout, aux citoyens de la ville de Québec, qui ont aussi le cœur brisé et qui peuvent ressentir des craintes accrues à la suite de cette attaque. Nous espérons que notre chagrin collectif leur permettra au moins de ne pas se sentir seuls dans cette douleur.

Bien entendu, nous savons que, en dépit de nos meilleurs efforts pour bâtir une société pacifique, tolérante et ouverte, des actes insensés comme ceux-ci peuvent se produire. Cependant, s'il nous incombe de protéger notre société contre des incidents semblables à l'avenir, rappelons-nous que la bienveillance, le respect et l'ouverture d'esprit font partie de notre identité nationale et de nos valeurs communes et qu'ils demeurent la meilleure défense contre ces gestes terribles.