Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

La revitalisation de la représentation régionale dans un Sénat plus indépendant

EDMONTON – Le rôle traditionnel du Sénat en tant que porte-parole des régions canadiennes renaît grâce à un Sénat de plus en plus indépendant qui s’est engagé à mettre la partisanerie de côté, a affirmé aujourd’hui le représentant du gouvernement à la Chambre haute lors d’un discours prononcé à Edmonton.

Le sénateur Peter Harder, l’un des premiers sénateurs indépendants à être nommés selon le nouveau processus de sélection non partisan, il y a un an, a prononcé un discours devant le Canadian Club d’Edmonton dans lequel il a affirmé qu’une réflexion objective implique d’étudier un projet de loi afin de s’assurer qu’il est dans l’intérêt fondamental des Canadiens, et non pas d’un parti politique.

La représentation régionale au Sénat était une des pierres angulaires de la Confédération, a dit le sénateur Harder, et devrait demeurer une priorité alors que le Canada célèbre son 150anniversaire. Le sénateur est en tournée de deux jours afin de discuter des efforts de renouvellement du Sénat avec les Albertains, qui ont toujours contribué de manière substantielle aux débats sur la réforme.

« Le Sénat renoue avec ses racines afin d’assurer que les voix des Canadiens de toutes les régions soient entendues lorsque nous délibérons, débattons et prenons une décision sur un projet de loi, » a dit le sénateur Harder.

Le retrait des sénateurs des partis politiques leur permet de voter librement, sans recevoir de directives de la part du leadership du parti à la Chambre des communes. Les résidents d’Edmonton et les Canadiens de partout au pays peuvent être de plus en plus convaincus que leurs opinions seront entendues à la Chambre haute. En ce moment, on compte 42 indépendants au Sénat, 39 conservateurs, 18 libéraux indépendants et six sièges vacants.

Au cours de la dernière année, plusieurs projets de loi ont été modifiés au Sénat, ou encore modifiés par le gouvernement suite aux suggestions faites par les sénateurs, y compris le projet de loi sur l’aide médicale à mourir, la protection des consommateurs, la discrimination fondée sur le sexe en vertu de la Loi sur les Indiens et de nouvelles dispositions pour la sécurité automobile.

« Un Sénat renouvelé joue un rôle important dans l’élaboration de bonnes lois, » a mentionné le sénateur Harder.

De plus, le Sénat va de l’avant avec le projet de rendre cette institution plus indépendante, transparente et imputable.

Les registres de dépenses et de présences des sénateurs sont maintenant publiés sur un site web accessible au public. Les propositions de télédiffusion des débats du Sénat et de mise en œuvre d’un nouveau mécanisme de surveillance des dépenses des sénateurs sont à l’étude.

Les ministres assistent aussi à la période de questions du Sénat sur une base hebdomadaire, afin de répondre aux questions.

« Les réformes appliquées jusqu’ici sont remarquables, mais notre projet est loin d’être terminé. Poursuivons sur notre lancée afin de rendre le Sénat entièrement indépendant, » a dit le sénateur Harder.